Issu de l’association des mots « iPod » et « broadcast », le podcast connait actuellement une hausse de popularité en France et dans le monde. On pourrait être tenté de se demander la raison d’un tel engouement en ce moment précisément, surtout lorsqu’on sait qu’il s’agit d’un format qui était encore très peu utilisé en France il n’y a pas si longtemps que ça. Ce qui est certain, c’est que le podcast a désormais amorcé son décollage pour un développement exponentiel.

Un podcast : qu’est-ce que c’est ?

Les podcasts natifsLe mot podcast a été inventé en 2004 par le journaliste britannique Ben Hammersley, dans son article publié dans The Guardian. L’année suivante, le terme sera rendu public par Apple dans la version 4.9 de son logiciel iTunes. Signifiant littéralement diffusion, le podcast est une création audio qu’on peut écouter partout et à tout moment. Il vous suffit généralement pour ça de télécharger une app de podcast.

Le podcast est caractérisé par un ton convivial, unique et met l’auditeur dans une ambiance semblable à celle d’une discussion autour d’un café, en compagnie d’amis. Le podcast vient donc briser la routine du ton rigide, professionnel et monotone des journalistes traditionnels. Ce qui justifie d’ailleurs le fait qu’il soit utilisé à profusion et particulièrement par les annonceurs, qui en font désormais leur moyen de communication par excellence.

Le podcast : un renversement de tendance

Il n’est un secret pour personne que le numérique s’est fortement installé dans les habitudes quotidiennes, reléguant ainsi au second plan les autres types de média, dont la radio. Pour contrecarrer ce handicap et retourner la veste de l’instantané et de l’éphémère, la radio innove avec le podcast, pour proposer une solution plus posée, qui allie la praticité à l’efficacité. Ce type de réalisation existe sous deux formes :

  • Les replays d’émission de radio ;
  • Les podcast natifs.

Les replays d’émission de radio

Encore connus sous l’appellation radio de rattrapage, les replays d’émission sont des programmes de station radio que l’utilisateur pourra réécouter s’il le souhaite. France Inter, RMC et d’autres radios disposent déjà de cette option pour les chroniques, les documentaires, etc.

Les podcasts natifs

Il s’agit de réalisations qui sont effectuées à des fins de diffusion en streaming auprès d’un public cible. Ces podcasts ne sont donc pas diffusés à la radio. Etant plus faciles à produire et indépendants d’une quelconque grille de programmes, ils sont plus courants.

Vous pourriez également entendre parler de podcasts indépendants, par opposition aux réseaux de podcasts.

Quels avantages présente le podcast ?

Le moins qu’on puisse dire du podcast, c’est qu’il a de fortes chances d’être, dans quelques années, une révolution, une réelle obsession trendy dans presque tous les secteurs. A ce jour, plus de 40% des populations américaine et française écoutent du podcast. Mais pour quelle raison ?

En effet, le podcast a la particularité d’être caractérisé par un espace de parole libre et sans règles. Mieux, il offre à l’auditeur une meilleure et directe interactivité, puisque celui-ci a la possibilité de choisir quoi écouter et quand l’écouter. Par ailleurs, un podcast peut être écouté pendant que le smartphone est en poche et que l’utilisateur vaque à d’autres occupations.

En termes plus clairs, au cours d’une balade, d’une séance de sport ou en plein transport pour une quelconque destination, l’auditeur peut écouter ses podcasts grâce à ses écouteurs. Il est donc pour la plupart du temps absolument concentré sur le contenu diffusé. Ce qui lui permet de se distraire tout en optimisant son temps.

Plus encore, l’utilisateur peut charger automatiquement un podcast depuis son support (mobile ou non), pour peu qu’il dispose d’une application comme Sybel.